Accueil


Recherche dans les pages de Livresse


Mots-clés :




Classement
par titres

|A | B | C | D | E | F | G |
| H - I- J - K |
| L' | L | La | Le | Les |
| M - N | O - P - Q |
| R | S | T |
| U - V - W - X - Y - Z |



L'art d'aimer, Aubade


Hit-Parade




Pour nous écrire




FAQ  Agenda  Répertoire de sites  Bibliothèque
 
Inscrivez-vous
au Bulletin
Livresse


La Bibliothèque






Google
 
Les adieux à la reine
Chantal Thomas
Prix Fémina 2002
Seuil
244 pages
Août 2002
Les adieux à la reine, Chantal Thomas
Pour commander ce livre   et  
France / Belgique / Europe     Cliquez ici
Québec / Canada / USA     Cliquez ici
Présentation Amazon
Bien plus qu'un confortable roman historique

Voilà un premier roman pas comme les autres... D'abord parce qu'il ne s'agit pas du premier ouvrage de l'auteur.

Chantal Thomas a déjà apporté aux lettres des études remarquables, notamment consacrées à Sade et à Thomas Bernhard, fouillant les limites de la littérature.

Ensuite parce que Les Adieux à la reine dont l'action se déroule au XVIIIe siècle, n'est pas véritablement un confortable roman historique mais bien plus que cela. Qu'on s'explique : nous sommes en 1789.

En trois jours, entre le 14 et le 16 juillet, l'Ancien Régime connaît la débâcle. Un effondrement rapide, sec, brutal et définitif, raconté heure après heure et a posteriori, vingt ans plus tard, par la lectrice de Marie-Antoinette, un humble et modeste personnage au service de la royauté, fasciné par la Cour, la grâce et la beauté de la reine.

À travers elle, Agathe-Sidonie, enfermée dans son exil, se délivre donc la chronique d'une fin de monde : la reconstitution historique et minutieuse d'une société moribonde, cloîtrée dans sa bulle, qui ne voit rien venir et n'entend rien.

Au fil des pages, subtilement, les portraits se découvrent, tout en

nuances, entre bouffonneries et fuite piteuse, entre bons mots et débandade, sans manichéisme. Historienne et essayiste, Chantal Thomas réussit ainsi haut la main son entrée en littérature. – Céline Darner, Amazon.fr


Présentation de l'éditeur
Sous le regard de la «lectrice adjointe»
Durant les trois jours qui suivent la prise de la Bastille, la cour de Versailles se trouve dans un état de totale désorganisation.

Une femme en témoigne : Agathe-Sidonie Laborde, «lectrice adjointe» de Marie-Antoinette, intime de la reine, sans être son amie.

Sa position lui permet d’observer, sans tout à fait faire partie du cercle autorisé. Elle erre dans le château, dont on découvre avec une grande précision les coulisses.

L’illusion du pouvoir est encore maintenue, mais tout mine l’aristocratie destituée, au milieu de laquelle la reine se maintient comme un fantôme.


A propos de l'auteur

Spécialiste du XVIIIe siècle, Chantal Thomas est directrice de recherche au CNRS.

Elle a publié de nombreux essais sur Sade, Casanova, Thomas Bernhard, Marie-Antoinette. Elle a édité et présenté plusieurs ouvrages du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle.

Elle a également écrit deux récits, plus personnel : La Vie réelle des petites filles et Comment supporter sa liberté.

Google
 

Accueil




Pour écrire à Livresse.com : cliquez ici