Accueil


Recherche dans les pages de Livresse

Patrick Rambaud

Classement
par titres

|A | B | C | D | E | F | G |
| H - I- J - K |
| L' | L | La | Le | Les |
| M - N | O - P - Q |
| R | S | T |
| U - V - W - X - Y - Z |

AltaVista
 Chercher:
 
 

Web français
Tout le Web

Hit-Parade






Courrier
Éditeur:
editeur@livresse.com
Webmestre:
webmestre@livresse.com
AltaVista Chercher:   
Web français Tout le Web


Guide-FAQ     Répertoire de sites     La Bibliothèque Livresse
 

 . LA BIBLIOTHÈQUE


Patrick Rambaud
Il neigeait
Grasset
331 pages, septembre 2000
Pour commander ce livre
Chapters Québec/Canada - Cliquez ici
Amazon France / Europe - Cliquez ici

Quatrième de couverture

Patrick Rambaud a écrit plus d'une trentaine de livres. Il neigeait constitue le deuxième volet d'une trilogie impériale commencée avec La Bataille, Grand Prix du roman de l'Académie française, puis Prix Goncourt en 1997.

«Je vous emmène en septembre 1812. Épuisés par des combats et par la faim, les armées de Napoléon arrivent devant les minarets de Moscou. La ville est démesurée, mais où sont les habitants ? La ville est riche, mais où sont les vivres ? Les greniers sont vides, les Russes ont décampé.

À peine rencontre-t-on des marchands étrangers, et des comédiens français cachés dans le caves du Kremlin. Soudain, le feu. Le quartier chinois s'embrase, l'incendie gagne vite les maison de sapin. Les pompes à incendies ont disparu. C'est un piège, Moscou va flamber pendant plusieurs jours.

Quand la pluie apaise le feu, l'Empereur décide de s'installer dans les ruines, il croit que le Tsar va négocier la paix, mais non, ses troupes refluent un mois plus tard, grossies par des milliers de civils.

Commence alors la fameuse retraite vers la Bérésina. La neige tombe. Les Cosaques harcèlent les égarés. Le froid devient épouvantable. les fugitifs dépècent leurs chevaux, ils s'entre-tuent pour une pomme de terre gelée, se grignotent les poignets. Trois cent trente mille d'entre eux vont périr dans les steppes.

J'ai voulu raconter comment des femmes et des hommes ont supporté cette aventure extrême, civils et militaires mêlés. Ils étaient courageux ou lâches selon les moments, parfois profiteurs, voleurs, amoureux, rusés, endurcis ou faibles. Au-dessus d'eux, Napoléon planait. Il rêvait à l'Europe, à sa monnaie unique, à sa dynastie. Il ne voyait plus la réalité.»

P.R.


Chroniques et points de vue

Les grands échecs napoléoniens l'inspirent ! Après La Bataille, qui relatait Essling (1809), l'une des premières défaites de l'Empereur que Balzac rêva (mais rêva seulement) de mettre en mots, Patrick Rambaud s'intéresse à la célèbre retraite de Bérézina (1812). Des centaines de milliers d'hommes périrent dans les déserts, les forêts, la boue et le froid du territoire russe. Certains y révélèrent leur courage, leur ténacité, d'autres leur lâcheté et leur vulnérabilité. Patrick Rambaud fait revivre ces hommes et ces femmes qui participèrent à la débâcle de la Grande Armée. Il souffle un tel vent de réalisme dans cette nouvelle épopée napoléonienne que le voeu de Balzac s'en trouve une fois de plus réalisé : "Le livre fermé, vous devez avoir tout vu intuitivement et vous rappeler la bataille comme si vous y aviez assisté." Patrick Rambaud est polygraphe ! Outre ses romans, dont La Bataille, prix Goncourt et Grand Prix du roman de l'Académie française en 1997, il est l'auteur de parodies, de sketches (dits par Bernard Haller), de scénarios (pour Jean-Pierre Mocky) et d'un spectacle monté par Jérôme Savary. Laure Anciel pour Amazon.fr


Accueil




Commentaires et suggestions