Accueil

Recherche dans les pages de Livresse

Classement
par titres

|A | B | C | D | E | F | G |
| H - I- J - K |
| L' | L | La | Le | Les |
| M - N | O - P - Q |
| R | S | T |
| U - V - W - X - Y - Z

Courrier
Éditeur:
editeur@livresse.com
Webmestre:
webmestre@livresse.com


Guide-FAQ     Répertoire de sites     La Bibliothèque Livresse
 

 . LA BIBLIOTHÈQUE


Klondike
La ruée ver l'or
James A. Michener
Souffles
253 pages, 1990
Traduit de l'anglais par Daniel Beresniak et Marcel C. Kahn
Titre original
Journey
Quatrième de couverture
En 1897, alors que le monde entier se ruait vers l'or canadien, Lors Luton, aristocrate fier et borné, Anglais au tempérament d'acier, désirait l'aventure sans compromis, sans fouler le sol de l'Alaska, propriété des États-Unis, l'ex-colonie qui cent vingt années auparavant se souleva contre son pays.

Pour descendre le Mackenzie, un des fleuves les plus puissants du monde, franchir les hautes Montagnes Rocheuses, traverser l'immense Grand Nord où même les Indiens se risquent rarement, Luton choisit trois de ses compatriotes: son jeune neveu frais émoulu d'Oxford et un de ses amis poète, son cousin vétéran des explorations les plus risquées de l'armée britannique, et son «ghillie» irlandais, un paysan rude et roué.

Cependant, très rapidement la détermination aveugle et résolue de leur chef plonge les cinq hommes dans une épreuce extrême, courageuse et désastreuse. Malgré la faim, le scorbut, le terrain inconnu, le froid polaire, Luton s'obstine.

Après deux ans, deux mille miles et deux longs terribles et sombres hivers arctiques, seuls le lord et son ghillie atteindront, à pied, le pays de l'or: Klondike.


Accueil


 


Commentaires et suggestions