Accueil


Recherche dans les pages de Livresse


Mots-clés :




Classement
par titres

|A | B | C | D | E | F | G |
| H - I- J - K |
| L' | L | La | Le | Les |
| M - N | O - P - Q |
| R | S | T |
| U - V - W - X - Y - Z |



L'art d'aimer, Aubade


Hit-Parade




Pour nous écrire




FAQ  Agenda  Répertoire de sites  Bibliothèque
 
Inscrivez-vous
au Bulletin
Livresse


La Bibliothèque






Google
 
L'histoire
de Pi
Yann Martel
Editions XYZ
Août 2003
L'histoire de Pi, Yann Martel
Pour commander ce livre   et  
France / Belgique / Europe     Cliquez ici
Québec / Canada / USA     Cliquez ici
Présentation de l'éditeur
Une arche de Noé des temps modernes

Voici enfin, en français, la très attendue Histoire de Pi pour laquelle le Montréalais Yann Martel a reçu le prestigieux Booker Prize en 2002.

Il s’appelle Piscine Molitor, un prénom pour le moins inusité, hérité d’un champion de natation, grand ami de la famille, qui affectionnait la piscine Molitor, à Paris. Heureusement, on l’a vite surnommé Pi, comme le symbole mathématique.

À Pondichéry, en Inde, sur la côte de Coromandel, la famille de Pi Patel possède un grand zoo.

Pour un petit garçon fasciné autant par les religions (il sera tour à tour musulman, hindou puis chrétien) que par les animaux, c’est un véritable paradis sur terre.

Mais l’Inde, sous le règne d’Indira Gandhi, n’est plus celle qu’aimaient les parents de Pi. Les Patel émigrent donc au Canada. Le 21 juillet 1977, la famille s’embarque à bord d’un cargo japonais dans la cale duquel voyagent des animaux du zoo qui seront vendus à l’étranger.

Le cargo fait naufrage quelques jours plus tard. Pi se retrouve sur un canot de sauvetage avec, comme compagnons de fortune, un zèbre éclopé, une hyène, un orang-outan, quelques cafards, un rat et un tigre du Bengale dénommé… Richard Parker.

Yann Martel, auteur de Self et de Paul en Finlande, conduit de main de maître cette arche de Noé des temps modernes.

Jusqu’à la fin, le lecteur suit, fasciné, la dérive de Pi qui, seul au monde, devra survivre avec l’aide de Dieu, en affrontant la solitude, la mer et la vie sauvage.

Un roman magnifique, traduit par les parents de l’auteur, Nicole Peron et Émile Martel. --Marie Claude Fortin

Google
 

Accueil




Pour écrire à Livresse.com : cliquez ici