Accueil


Recherche dans les pages de Livresse


Classement
par titres

|A | B | C | D | E | F | G |
| H - I- J - K |
| L' | L | La | Le | Les |
| M - N | O - P - Q |
| R | S | T |
| U - V - W - X - Y - Z |


Hit-Parade







Courrier
Éditeur:
editeur@livresse.com
Webmestre:
webmestre@livresse.com

Guide-FAQ     Répertoire de sites     La Bibliothèque Livresse
 

 . LA BIBLIOTHÈQUE
AltaVista    
Web français Tout le Web
Il était minuit cinq à Bhopal
Dominique Lapierre et Javier Moro
Robert Laffont
443 pages
Mars 2001
Pour commander ce livre
Gallimard Québec/Can. - Cliquez ici
Amazon France / Europe - Cliquez ici


Présentation Amazon.fr
Pour ne jamais oublier l'apocalypse de Bhopal

Là, à Bhopal en Inde, la société américaine avait construit de gigantesques cuves contenant une molécule toxique, l'isocyanate de méthyle, qui devait servir à fabriquer à bas prix un pesticide pour sauver les récoltes des ravages occasionnés par les insectes.

Aux abords des cuves, de grands bidonvilles où plusieurs milliers d'Indiens d'ethnies différentes avaient trouvé refuge. Des commissaires avaient signalé le danger mortel de la molécule et la haute charge toxique de l'air mais leur argumentation avait été balayée d'un revers de la main : l'usine était, selon ses responsables, «aussi inoffensive qu'une fabrique de chocolat».

Durant, la nuit du 2 décembre 1984, 42 tonnes d'isocyanate de méthyle se sont échappées de la cuve 106, entre 16,000 et 30,000 personnes du bidonville sont mortes d'asphyxie dans d'atroces souffrances. 500 000 habitants contaminés porteront toute leur vie les séquelles physiques de cet accident.

Dominique Lapierre et Javier Moro reconstituent la lente, complexe et inéluctable course vers la catastrophe. Leur enquête complète a nécessité trois ans de travail.

Il était minuit cinq à Bhopal s'impose comme le livre de référence pour comprendre et ne plus jamais oublier l'apocalypse de Bhopal. --Denis Gombert

Présentation de l'éditeur
L’une des plus grandes tragédies industrielles de l’histoire

Dominique Lapierre nous emmène dans l’Inde des maharajas et l’Amérique de la haute technologie pour nous raconter l’une des plus grandes tragédies industrielles de l’histoire.

Dans la nuit du 2 au 3 décembre 1984, se produisait dans l’antique cité indienne de Bhopal la plus grande catastrophe industrielle de l’histoire: une fuite de gaz toxiques dans une usine de pesticides, qui fit entre seize et trente mille morts et cinq cent mille blessés.

Ce livre raconte l’extraordinaire aventure humaine et technologique qui a abouti à cette catastrophe. C’est une fresque d’amour, d’héroïsme, de folie et d’espérance où se télescopent des centaines de personnages, de situations, d’aventures.

Un paysan indien chassé de sa terre par une nuée de pucerons assassins – Trois entomologistes new-yorkais qui inventent un pesticide miracle – Un géant de la chimie qui trouve le gaz nécessaire à sa fabrication – De jeunes ingénieurs d’Occident voulant supprimer les famines du tiers-monde – Une usine manipulant les produits les plus toxiques de l’industrie chimique et se croyant «aussi innocente qu’une fabrique de chocolats» – Le rêves, les joies et les fêtes des damnés d’un bidonville – Une mystérieuse cité orientale au cœur des «Mille et Une Nuits» – Des descendants de maharajas et des eunuques qui ensorcellent des expatriés de Virginie – Un journaliste visionnaire qui prêche dans le désert – Un ouvrier fou de poésie qui déclenche l’apocalypse – Des médecins héroïques qui s’empoisonnent en ranimant les victimes par le bouche à bouche – Une jeune Indienne qui échappe aux flammes d’un bûcher grâce à la petite croix qu’elle porte autour du cou.

Et une multitude d’autres épisodes chargés de suspense et de rebondissement.

«Il était minuit cinq à Bhopal», une tragédie vraie au cœur de notre temps qui est un avertissement à tous les apprentis sorciers qui menacent l’avenir de notre planète.

A propos des auteurs

Dominique Lapierre n’a jamais cessé de parcourir la planète à la poursuite des grandes épopées humaines. Il s’est associé à Larry Collins pour écrire notamment «Paris brûle-t-il?», «… Ou tu porteras mon deuil», «Ô Jérusalem», puis il a écrit, seul, «La Cité de la joie», «Plus grands que l’amour», «Mille soleils». Tous ses livres ont été des best-sellers internationaux publiés dans une trentaine de langues et lus par des millions de lecteurs.

Javier Moro est né en Espagne en 1955. Scénariste, il a vécu de longues années aux États-Unis, où il a collaboré avec des réalisateurs comme Ridley Scott. Il est l’auteur de «Le pied de Jaipur» (Albin Michel) et «Les Montagnes de Bouddha» (NiL éditions).


Accueil




Commentaires et suggestions