Accueil


Recherche dans les pages de Livresse


Mots-clés :




Classement
par titres

|A | B | C | D | E | F | G |
| H - I- J - K |
| L' | L | La | Le | Les |
| M - N | O - P - Q |
| R | S | T |
| U - V - W - X - Y - Z |



L'art d'aimer, Aubade


Hit-Parade




Pour nous écrire




FAQ  Agenda  Répertoire de sites  Bibliothèque
 
Inscrivez-vous
au Bulletin
Livresse


La Bibliothèque






Google
 
La quatrième main
John Irving
Seuil
416 pages
Avril 2002
La quatrième main, John Irving
Pour commander ce livre   et  
France / Belgique / Europe     Cliquez ici
Québec / Canada / USA     Cliquez ici

Bibliothèque Livresse
La quatrième main
Sur le web
John Irving Homepage
John Irving (français)
À lire
Une absence qui marque : écrivain connu, père inconnu
Tous des originaux
Déjantés, allumés, perturbés et perturbant...

«Figurez-vous un homme qui s'apprête à vivre un événement éclair, la perte de sa main gauche, bien avant d'avoir la quarantaine.»

Pour une chaîne de télévision surnommée Calamitel, il est journaliste : un métier qui ne requiert pas forcément l'usage de ses deux mains. Quoique... Quel téléspectateur a envie de voir son journal présenté par un malchanceux qui s'est fait bouffer la main en pleine antenne par un lion affamé dans un cirque indien ? !!!

Voilà donc Patrick Wallingford (c'est son nom) décidé à se faire greffer. Pour le travail, pour l'usage. C'est un play-boy à l'humeur égale, marié, divorcé, enclin aux brèves rencontres.

Cette idée de greffe sera l'occasion d'une rencontre avec un autre drôle d'oiseau : Nick Zajac, un chirurgien neurasthénique, monstrueusement maigre, divorcé, bon père et amoureux de sa chienne coprophage, ancien buteur et milieu de terrain d'une équipe de crosse.

Entre ces personnages tragi-comiques, un illuminé qui veut faire don de sa main à ce journaliste manchot dont les images ont parcouru le monde, une employée de maison transformée en bombe sexuelle, une universitaire, ancienne directrice de thèse et amante de Wallingford...

Déjantés, allumés, perturbés et perturbant, ce sont tous des originaux qui cherchent leur place dans un ballet affreusement humain, où chacun tente de tirer son épingle du jeu. Quitte à prendre des petites pilules analgésiques et aphrodisiaques délivrées par un médecin indien !

Cette Quatrième Main de John Irving ne manque ni de rythme, ni de légèreté, ni de drôlerie. C'est que l'auteur met ses personnages et ses situations à une certaine distance, interpelle sans cesse son lecteur, intervient en narrateur omniscient, toujours enclin à juger ses marionnettes.

Du coup, même l'image de cette main arrachée par la gueule d'un lion, loin d'horrifier, prête à sourire ! À l'évidence, Irving s'est beaucoup plu à séduire. On ne prendrait pas beaucoup de risque en misant sur une adaptation au cinéma de ce nouveau roman coloré. – Céline Darner, Amazon.fr

Présentation de l'éditeur
La main gauche avalée

C'est un lac vert émeraude, quelque part dans le nord des Etats-Unis. Patrick Wallingford est couché sur un ponton tiédi par le soleil et une femme à la voix sensuelle, qu'il entend sans la voir, lui propose de retirer leurs maillots mouillés.

Ce rêve est induit par un puissant analgésique administré au héros dont un lion vient d'avaler la main gauche alors qu'il faisait un reportage sur un cirque en Inde.

Google
 

Accueil




Pour écrire à Livresse.com : cliquez ici