Accueil


Recherche dans les pages de Livresse




Mots-clés :




Classement
par titres

|A | B | C | D | E | F | G |
| H - I- J - K |
| L' | L | La | Le | Les |
| M - N | O - P - Q |
| R | S | T |
| U - V - W - X - Y - Z |



L'art d'aimer, Aubade


Hit-Parade




Pour nous écrire




FAQ  Agenda  Répertoire de sites  Bibliothèque
 
Inscrivez-vous
au Bulletin
Livresse


LA BIBLIOTHÈQUE






Google
 
Je m'en vais
Jean Echenoz
Editions de Minuit
253 pages
1999
Je m'en vais, Jean Echenoz
Pour commander ce livre

France/Europe
Cliquez ici

Québec/Canada
Cliquez ici

Bibliothèque Livresse
Je m'en vais
Sur le web
Jean Echenoz, Prix Goncourt 1999
Rencontre avec Echenoz
À lire
Biographie : une plume trempée dans la culture de masse
Présentation Amazon.fr
Une écriture pleine d'ironie et de légèreté

Félix Ferrer, séducteur quinquagénaire au système cardiaque peu brillant et propriétaire d'une galerie d'art moderne sur le déclin, s'en va. Il quitte sa femme pour en rejoindre une autre.

Il abandonne Paris six mois plus tard et embarque à bord d'un bateau pour une expédition dans le Grand Nord canadien, à la recherche d'objets d'art inuit, enfouis dans une épave échouée sur la banquise.

En effet, sur les conseils en investissement de son informateur et assistant Delahaye, Ferrer se décide à aborder l'art ethnique, plus à la mode que la peinture moderne. Il rentre à Paris avec son trésor inuit qui vaut une petite fortune. Quelques jours après son retour, les antiquités disparaissent mystérieusement...

Ferrer, de nouveau victime d'alertes cardiaques, se réveille un jour à l'hôpital. Son regard se pose sur une belle jeune femme. Cette fois-ci, de façon surprenante, elle ne l'attire pas...

Par la magie d'une écriture pleine d'ironie et de légèreté, Je m'en vais, faux polar mais vrai roman, récompensé par le prix Goncourt 1999, conduit très progressivement son lecteur au dénouement des intrigues avec une sorte de désinvolture et un humour certain. – Nathalie Jungerman


Présentation de l'éditeur
Tout laisser derrière soi pour courir le monde

Félix Ferrer décide un beau jour de plaquer sa femme. Quinquagénaire victime d'un infarctus, il change de vie, décide de tout laisser derrière lui.

Voilà le point de départ de Je m'en vais, où Jean Échenoz amène le lecteur à beaucoup bouger, à l'instar du héros de ce roman. Car pour recommencer sa vie, Ferrer part courir le monde.

A la recherche d'un nouveau bonheur, de Paris à Toulouse, en passant par Biarritz et jusqu'en Articque où l'attend un trésor enfoui dans la banquise, cet homme ne ménage ni ses pas, ni son temps, ni sa santé.

Avec un humour subtil et dans le style très particulier que les lecteurs de Lac et Cherokee reconnaitront, l'écrivain nous offre un presque polar totalement maîtrisé, qui lui a valu le prix Goncourt 1999.


Accueil




Commentaires et suggestions