Accueil


Recherche dans les pages de Livresse


Mots-clés :




Classement
par titres

|A | B | C | D | E | F | G |
| H - I- J - K |
| L' | L | La | Le | Les |
| M - N | O - P - Q |
| R | S | T |
| U - V - W - X - Y - Z |



L'art d'aimer, Aubade


Hit-Parade




Pour nous écrire




FAQ  Agenda  Répertoire de sites  Bibliothèque
 
Inscrivez-vous
au Bulletin
Livresse


La Bibliothèque






Google
 
La retraite aux flambeaux
Bernard Clavel
Albin Michel
180 pages
Janvier 2002
La retraite aux flambeaux, Bernard Clavel
Pour commander ce livre   et  
France / Belgique / Europe     Cliquez ici
Québec / Canada / USA     Cliquez ici

Bibliothèque Livresse
La retraite aux flambeaux
Brutus
Le cavalier du Baïkal
Sur le web
Bernard Clavel (officiel)
Allocution de Mme Louise Beaudoin lors de la remise de l'insigne de chevalier de l'Ordre national du Québec
Celui que le Nord inspire
À lire
Pâtissier rebelle devenu auteur à succès : un artisan des lettres
Un grand plongeon dans la décadence romaine
Présentation de l'éditeur
Un roman hanté par la violence

Été 1944. Un petit village du Jura. Derrière ses volets clos, Ferdinand Bringuet, mécanicien retraité des chemins de fer, observe la débâcle des Allemands. Est-ce la fin de la guerre ?

Un sous-officier SS, presque un adolescent, vient pour voler le vieux vélo du retraité. Le SS est un gringalet. Ferdinand un colosse. Dans la cave obscure, un terrible combat. La femme de Ferdinand, des voisins y sont mêlés.

Nuit atroce où le bon géant, qui aime tant les enfants et n'a jamais pu en avoir, va tuer. La paix reviendra, mais jamais Bringuet ne pourra oublier le regard de ce jeune soldat.

Comme Le Soleil des morts, La Retraite aux flambeaux est un roman hanté par la violence. Impitoyable réquisitoire contre la guerre, cette œuvre grave est une magnifique réflexion sur l'âme humaine, le sens de la justice et de la culpabilité.

Aucun combat n'est équitable, il n'y a ni vainqueur ni vaincu, semble nous dire Bernard Clavel. Seulement des hommes qui meurent.

Google
 

Accueil




Pour écrire à Livresse.com : cliquez ici