Accueil


Recherche dans les pages de Livresse


Mots-clés :




Classement
par titres

|A | B | C | D | E | F | G |
| H - I- J - K |
| L' | L | La | Le | Les |
| M - N | O - P - Q |
| R | S | T |
| U - V - W - X - Y - Z |



L'art d'aimer, Aubade


Hit-Parade




Pour nous écrire




FAQ  Agenda  Répertoire de sites  Bibliothèque
 
Inscrivez-vous
au Bulletin
Livresse


La Bibliothèque






Google
 
Le Cavalier du Baïkal
Bernard Clavel
Albin Michel
344 pages
Juin 2000
Le Cavalier du Baïkal, Bernard Clavel
Pour commander ce livre   et  
France / Belgique / Europe     Cliquez ici
Québec / Canada / USA     Cliquez ici

Bibliothèque Livresse
La retraite aux flambeaux
Brutus
Le cavalier du Baïkal
Sur le web
Bernard Clavel (officiel)
Allocution de Mme Louise Beaudoin lors de la remise de l'insigne de chevalier de l'Ordre national du Québec
Celui que le Nord inspire
À lire
Pâtissier rebelle devenu auteur à succès : un artisan des lettres
Un grand plongeon dans la décadence romaine
Présentation de Livresse
Un grand voyage du Baïkal jusqu'au Rhône de l'époque des Romains

LIVRESSE (Juin 2000) - Au temps où César régnait en Gaule, un fier cavalier du lac Baïkal, Sadko, est condamné à mort par son vieux chef pour avoir remis en question l'autorité de celui-ci. Il échappe à la mort et, à la faveur de la nuit, quitte la tribu avec sa bien-aimé et plusieurs fidèles. Commence alors un long périple vers l'ouest, vers les terres où le soleil se couche.

Ce périple a donné à Bernard Clavel son dernier roman, «Le Cavalier du Baïkal». L'auteur y survole l'époque où les hommes se faisaient la guerre partout en Europe, tout en tissant une touchante histoire d'amour pour une belle femme, Rotchka, et un attachement profond pour un magnifique cheval, Navra, un tarpan des steppes.

Ce roman est toutefois bien plus qu'une histoire d'amour. C'est un voyage à travers un continent sauvage, un récit qui nous glisse dans la peau de ces pionniers qui ont sillonné l'Europe, certains à la recherche de nouvelles terres nourricières, d'autres pour conquérir peuples et peuplades.

Pendant des mois, Sadko mènera son groupe vers la nouvelle terre promise, traversant les steppes, contournant marécages et forêts impénétrables, affrontant les bêtes sauvages et les colères de la nature. Il lui faudra aussi surmonter le doute qui l'habite parfois, et également les peurs ancestrales de ses camarades.

Puis un jour il arrivera au pays des Helvètes, le pays du centre du monde d'où partent toutes les rivières, dont le Rhône qui doit le mener là où le soleil se jette dans cette étendue d'eau dont on ne voit jamais la fin et qui serait bien plus grande que son grand lac Baïkal.

C'est autour de ce Rhône que Clavel fera se déferler les événements qui marqueront définitivement l'histoire de Sadko.

«Le Cavalier du Baïkal» se lit d'une traite. Le lecteur est pris par la main, invité à entreprendre avec les personnages de Clavel ce grand périple à travers deux continents où, bientôt, des nations naissantes se ligueront les unes contre les autres.

Un livre d'aventures, où alternent des images de mort, quand les guerriers qui ne craignent rien s'entretuent, de tristesse, quand un être cher disparaît sous la lame d'une épée ou englouti par des eaux violentes, de grandeur, quand les armées de César font la loi, ou encore de solitude, quand au milieu des steppes rien ne vient donner du relief à l'horizon sans fin.

Un grand voyage où des hommes sans peur, qui n'ont plus rien à perdre, quitte leur pays, celui du Baïkal, immense lac aux profondeurs infinies qui reçoit en son sein les eaux de 336 fleuves mais n'en alimente qu'un. Un voyage vers un horizon si lointain qu'on doute de ne jamais pouvoir atteindre cette grande mer.

Un grand voyage du Baïkal... © Livresse.com

Présentation de l'éditeur
Partis de loin pour prendre racines autour du Rhône

Avec un souffle inimitable, le romancier nous conte l'épopée de Sadko, personnage emblématique des grandes migrations qui, autrefois, partirent de l'Est lointain pour prendre racines autour du Rhône.

Cruauté et fraternité des hommes, splendeur et fureur des éléments se conjuguent avec force et entraînent le lecteur dans une grandiose épopée.

« Sadko, le cavalier du Baïkal qui galope sur son tarpan des steppes, est né d’un tourbillon de lumière et de vent. Je ne sais plus s’il se fondait aux brumes montant des eaux ou si c’étaient les sabots de son cheval qui soulevaient les nuées dont monture et cavalier s’enveloppaient, mais son image ne cessait de surgir des brouillards de mon rêve. S’il s’est laissé entraîner jusqu’aux bords du Rhône, c’est qu’il fallait que ce Barbare découvre un monde où la barbarie prend des dimensions qu’aucun homme de sa race n’aurait su imaginer. Durant des lunes et des lunes, nous avons chevauché ensemble pour atteindre les Gaules où Jules César menait sa guerre. En lançant Sadko dans la mêlée, j’ai cru en finir avec lui. Mais on ne distance pas un cavalier de sa trempe. À présent, c’est lui qui m’entraîne. Pareil à un fétu de paille, je flotte dans son sillage où dansent les étoiles. »


Bernard Clavel

A propos de l'auteur

Bernard Clavel a reçu plus de 20 prix littéraires dont le Prix Goncourt pour Les Fruits de l’hiver, les Grand Prix de la Ville de Paris et de la Ville de Bordeaux pour l’ensemble de son œuvre, le Prix des Maisons de la Presse.

Elu à l’académie Goncourt en 1971 au couvert de Jean Giono, il démissionne en 1977, trop pris par l’écriture pour consacrer tant de temps à la lecture, et plus à l’aise dans les grands espaces que dans les salons où se nouent les intrigues. Le cinéma et la télévision ont largement puisé dans son œuvre.

Google
 

Accueil




Pour écrire à Livresse.com : cliquez ici